Les createurs d’applications avant qu’ils ne soient celebres : Sean Rad de Tinder

Dans Ce texte, nous allons parcourir l’histoire de Sean Rad, le fondateur de l’application de rencontres omnipresente – Tinder.

Tinder n’a gui?re invente le concept de balayage a gauche et a droite – les gestes font part integrante de l’interface utilisateur des smartphones. Mais ce que Tinder a fera, c’est de l’utiliser si efficacement qu’il sera devenu un phenomene culturel, reference dans toute la culture pop et imite via d’innombrables autres applications.

De Chris Calmeyn, co-fondateur de Scout :

[…] le balayage de Tinder (est) un modele d’interface utilisateur, plus que toute autre chose. C’est juste un excellent moyen de traiter les informations facilement.

En glissant vers la gauche ou la droite, vous indiquez si vous aimez ou non quelque chose (ou dans la situation de Tinder, quelqu’un), sans avoir a selectionner oui, non, adore, n’aime nullement ou toute nouvelle action arbitraire. Mais reussir concernant le co-fondateur de Tinder, Sean Rad, n’a nullement ete aussi simple que de glisser a gauche ou a droite.

Sean Rad : Mes premieres annees

Sean Rad est ne au milieu des annees 80 de parents iraniens qui avaient emigre a toutes les Etats-Unis au sein des annees 70. Son enfance a ete passee au coeur de la communaute persane tres unie a Beverly Hills, ainsi, bien que ses parents aient eu de nombreux succes dans l’industrie de l’electronique grand public, Rad n’etait gui?re initialement interesse par la technologie et l’electronique.

Adolescent, Rad – influence via Coldplay – a forme adam4adam son propre groupe, mais n’a jamais pousse l’entreprise plus loin. Cependant, il s’est interesse a l’industrie du divertissement et a fera un stage pour un directeur de divertissement alors qu’il etait encore au lycee. Voir a quel point les managers et les agents avaient un controle sur les artistes qu’ils representaient l’a facilement detourne de continuer une carriere d’artiste :

J’ai pense que je pourrais amasser de nombreuses richesses en faisant des choses que j’aime – alors je peux controler notre propre destin en tant qu’artiste.

Une autre chose qui l’a aide a prendre une nouvelle direction a ete le telephone portable que ses parents lui ont donne a l’age de 13 annees. C’etait cense lui remonter le moral, car l’acne dont il souffrait a l’adolescence le laissait mal a l’aise. Mais bien sur, ce qui l’a egalement amene a s’interesser a la technologie mobile a l’ere pre-smartphone : l’iPhone ne pourrait i?tre gui?re lance avant que Rad n’ait la vingtaine.

L’App Maker emerge

Sean Rad a lance sa propre toute premiere boutique technologique juste i  l’instant ou il commencait l’universite, Orgoo, qui etait censee etre une plate-forme de communications unifiees, utilisant J’ai technologie mobile du debut des annees 2000. C’est pendant ses etudes de commerce a l’USC que Rad s’est egalement lie d’amitie avec l’un des co-fondateurs de Tinder, Justin Mateen.

J’ai toute premiere firme technologique de Rad, Orgoo, n’a gui?re ete un succes, mais en 2006, il a lance Adly, une plate-forme qui possi?de facilite l’image de marque des celebrites sur les reseaux sociaux. Mateen avait egalement lance le propre reseau social concernant les celebrites, mais aussi que Mateen restait a l’universite, Rad a abandonne Afin de continuer ses projets d’entreprise.

[…] dans ma famille, il y avait 1 besoin de faire quelque chose de notre vie. Ne point Realiser quelque chose de grand avec la vie n’etait tout seulement pas accepte.

Adly s’est avere nombre plus efficace qu’Orgoo, ainsi, Rad a continue a diriger l’entreprise pendant quelques annees, mais a fini par en avoir assez de jouer le role de marieur avec des celebrites et des marques. En 2012, Rad a vendu sa participation dans Adly et a rejoint Hatch Labs, un incubateur d’applications mobiles base a New York, qui avait egalement votre avant-poste a Los Angeles.

Chez Hatch Labs, Rad etait en charge de Cardify, une application de fidelite via carte de detail, mais en prive, lui et Mateen discutaient d’idees pour une application de flirt basee dans le gout mutuel, un hot-ou-pas pour mobile. Lorsque Hatch a organise 1 hackathon peu de moment apres l’adhesion de Rad, j’ai ete l’opportunite de poursuivre cette idee, ainsi, avec Joe Munoz – 1 ingenieur chez Hatch qui allait i?tre le troisieme co-fondateur de Tinder – ils ont construit votre prototype baptise Matchbox.

Matchbox a remporte le hackathon, ainsi, bientot l’equipe de Cardify s’est mise a developper davantage le concept. Trois semaines et 50 000 $ prochainement, ils avaient un bien plus raffine pret pour un lancement public. Hatch Labs fut partiellement finance avec IAC, qui possedait deja la page de rencontres populaire Match.com, de sorte que l’application a ete renommee Tinder – votre jeu via le nom original de Matchbox.

Mateen connaissait le fonctionnement des fraternites universitaires et des sororites et a commercialise Tinder en le presentant a des influenceurs dans des ecoles d’elite. En 2 mois, Tinder avait fait plus d’un million de matchs, ainsi, sa popularite se repandait comme – enfin, une trainee de poudre. Debut 2013, Tinder comptait 400 000 utilisateurs, et peu de moment apres, un milliard de correspondances.

0 Comentarios

Deja Tu Comentario

Quieres ingresar en el debate
Sientete libre de contribuir a la conversación

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.